ENTREGO Associations

DATE DE PUBLICATION

2017

TYPE

Appartements associatifs, mis en place par l’Hôpital Joseph Imbert à ARLES avec personnel mis à disposition par l’hôpital – Partenariat avec l’Unafam.
Dispositif assimilé à Familles gouvernantes pour certains aspects.

NOM

ENTREGO Associations
Contact : Dr Jean-Luc VURPAS Tel : 04 90 49 27 57
Mail : assoc.entrego@gmail.com

LOCALISATION

ARLES (Bouches du Rhône)
54 rue Maréchal Gallieni à 13200 ARLES

OBJECTIFS

Offrir un accompagnement au logement pour des personnes handicapées psychiques, travailler sur les habiletés sociales, permettre l’accès aux soins sur les plans somatique et psychiatrique.

ORIGINE DU DISPOSITIF

En 2008, ouverture de 3 appartements associatifs gérés par Entrego afin d’offrir des logements adaptés pour des personnes malades hospitalisées en service de psychiatrie.

DATE DE MISE EN OEUVRE

Octobre 2008

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

1 travailleur social à ½ temps (monitrice éducatrice) et du personnel mis à disposition par le Centre Hospitalier d’Arles dans le cadre de la convention de partenariat signée annuellement entre l’Hôpital et ENTREGO : 0,5 ETP Educatrice spécialisée, 0,1 ETP Psychologue, 0,1 ETP Psychiatre, 0,2 ETP infirmier, 0,05 ETP Assistante Sociale.

PUBLIC VISE

Personnes adultes présentant une pathologie psychiatrique stabilisée.

CAPACITE D'ACCUEIL

11

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

6 logements : 1 T7 pour 5 personnes, 1 T3 pour 2 femmes, 2 T2 pour une personne, 2 studios pour une personne (ces logements sont situés en Arles, quartiers Alyscamps, Griffeuille et centre-ville, 5 sont loués par Entrego à un bailleur social La Sempa et un à un bailleur privé, les résidents sont en colocation).
Organisation :
La procédure d’admission est effectuée par l’éducatrice spécialisée au travers de plusieurs entretiens, de visites de l’appartement, de participation à la réunion communautaire du lundi.
Elle donne lieu à la signature d’un contrat de location pour une durée de 1 an renouvelable, la personne accepte le règlement intérieur, le principe d’activités en journée (participation hôpital de jour, CATTP, travail en ESAT ou en milieu ordinaire), formation, accompagnement par ISATIS ou autre association, et l’observance d’un suivi en centre médico-psychologique ; L’intensité de
prise en charge est différente suivant le logement :
– dans le T7 : une visite quotidienne de l’AMP, une réunion communautaire par semaine avec participation des usagers, de l’éducatrice, de la psychologue, un repas partagé le jeudi soir avec participation éducatrice et psychologue – Passages infirmiers libéraux quotidiens matin et soir pour surveillance et distribution du traitement – Une employée de maison 3 heures par semaine
pour ménage des parties communes.
– dans les autres logements : une visite par semaine ou plus suivant besoin ;
Chaque semaine le lundi après-midi, réunion institutionnelle avec le psychiatre, l’éducatrice, l’AMP, la psychologue en vue d’une régulation des pratiques.
Chaque année, évaluation de la prise en charge de chaque résident, de son évolution dans la structure, utilisation d’une grille GEVA adaptée pour l’hébergement thérapeutique.
Participation à la réunion hebdomadaire du Centre médico-psychologique afin de veiller à une bonne coordination avec l’équipe de Secteur Psychiatrique.
Convention de partenariat entre ENTREGO et l’UNAFAM (2 bénévoles de l’UNAFAM siègent au CA d’ENTREGO) – Organisation en partenariat avec le Centre Hospitalier de 7 soirées-débats depuis 2013.

 

FINANCEMENT

Depuis 2015 subvention pérenne ARS 1.250 € annuel, par résident dans le cadre dispositif familles gouvernantes.
Les résidents perçoivent l’allocation logement, ils paient à Entrego un loyer correspondant à la sous location. Entrego rémunère 0,5 ETP travailleur social (notamment au moyen de la subvention ARS) et l’employée de maison (les loyers toutes charges comprises) encaissés des résidents couvrent ce qu’ENTREGO doit aux bailleurs, même avec un taux de remplissage de 85% des appartements et permettent de compléter la rémunération du travailleur social et de l’employée de maison). Les infirmiers libéraux sont pris en charge par l’assurance maladie. Les autres intervenants sont rémunérés par le Centre Hospitalier d’Arles dans le cadre de la convention de partenariat signée annuellement.
Le coût d’aménagement de 3 nouveaux logements depuis 2014 est payé par la trésorerie d’ENTREGO qui a bénéficié au départ, d’une subvention de 60.000 € de l’ARS dans le cadre du Fonds d’Intervention Régional (FIR) sur 3 ans.

POINTS DE VIGILANCE

Subvention ARS insuffisante, ne permettant pas de financer le mi-temps de travailleur social.

EVALUATION

Chaque année un rapport d’activité est adressé à l’ARS et au Centre Hospitalier d’Arles.
Mouvement en 2015 : 2 sorties (une pour ré hospitalisation, une pour logement autonome) et 3 entrées (2 en provenance du service d’hospitalisation psychiatrique et une en provenance du domicile des grands parents).
Au total ce sont 12 personnes qui ont été suivies en appartement associatif durant l’année 2015.

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

Bon partenariat entre l’Hôpital, l’Association Entrego et l’UNAFAM : il en résulte un accompagnement sanitaire efficace de la personne handicapée psychique.
Malheureusement, les financements semblent insuffisants pour assurer un accompagnement social plus intensif. Le Département ne semble pas avoir été sollicité.