UDAF « 83 »

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

Familles gouvernantes

NOM

Lou paradou au VAL

Gestionnaire : UDAF du Var

15 rue Chaptal 83041 TOULON Cedex 9

Contact : Nelly ALIBOU tel : 06 17 14 68 10 Mail : nalibou@udaf83.unaf.fr

LOCALISATION

Département du Var

83143 LE VAL

83 470 SAINT MAXIMIM

OBJECTIFS

Permettre l’accès à un logement durable

Favoriser l’autonomie et une vie quotidienne normale

Rompre l’isolement en favorisant la reconstruction de liens de vie entre colocataires et à l’extérieur

Stabiliser l’état de santé psychique et santé globale en veillant à la prise du traitement et par un accompagnement aux consultations

ORIGINE DU DISPOSITIF

Devant l’absence de solution pour les malades à la sortie de l’hôpital psychiatrique, l’Unafam, l’AFTC, le CHS H. Guérin de Pierrefeu et l’UDAF du Var ont décidé de s’associer en 2008 pour mettre en place un projet de Familles Gouvernantes.

DATE DE MISE EN OEUVRE

2010 1er logement

2015 2e logement

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

La coordinatrice à temps partiel

4 gouvernantes (auxiliaires de vie) répartissent leurs heures :

5 heures par jour du lundi au samedi et 3 heures le dimanche.

PUBLIC VISE

Personnes vivant avec des troubles psychiques dont l’état de santé est stabilisé, et qui ne peuvent pas vivre de manière totalement autonome, sans relever d’un mode d’hébergement institutionnel.

CAPACITE D'ACCUEIL

6 personnes handicapées psychiques (6 hommes) au Val

5 personnes (hommes et femmes) à Saint Maximin

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

 

Dans un quartier résidentiel de cette petite commune, 2 pavillons ont été mis à disposition par un bailleur social et rassemblés en 1 seul logement :

Il y a 6 chambres – 2 salles de bain – 3 WC – 1 grande cuisine – 1 salle à manger – 1 grand salon avec TV – 1 petite salle de TV – 1 buanderie – des lieux de rangement

 

Les résidents sont colocataires de l’appartement, seules les chambres individuelles sont privatives

Ils peuvent rester autant de temps qu’ils le souhaitent dans ce logement (respect du règlement intérieur)

Le rôle des gouvernantes qui se relaie est multiple :

Elle assure quotidiennement avec l’aide des résidents, la gestion des courses, l’entretien de la maison et du linge, la confection des repas (en aidant à respecter les régimes), elle veille au respect de l’hygiène.

Elle les accompagne dans les démarches administratives et aux RV médicaux

Elle les stimule pour lutter contre la passivité liée à leur pathologie

Elle les emmène à des activités de loisirs.

Les gouvernantes suivent une courte formation dispensée par le CHS, avant de commencer ce travail.

Des réunions tous les 2 mois, animées par la coordinatrice, et leur responsable leur permettent un temps d’analyse des pratiques.

La coordinatrice est attentive au bien être des résidents, au respect des règles de vie, et à la coordination avec les acteurs locaux. Elle passe les voir 1 fois par semaine, anime une réunion pour réfléchir au fonctionnement et régler les éventuels différents. Elle est en contact avec les résidents et les gouvernantes par téléphone ou mail le reste de la semaine.

 

Partenaires :

  • Des infirmières libérales passent 3 fois par jours, et s’assurent de la prise des traitements,
  • Le CMP de Brignoles qui dépend du CHS Henri Guérin de Pierrefeu assure le suivi psychiatrique (relai avec le psychiatre précédent durant un trimestre).

Le CHS s’engage à réhospitaliser le patient s’il en a besoin, et certains patients se rendent à l’hôpital de jour

 

  • Des liens ont été établis pour le suivi somatique des résidents avec des généralistes de proximité de leur choix.
  • Des contacts ont été établis avec l’association ABC à Brignoles

   Ce dispositif permet :

  • de créer des liens, les résidents ne sont plus isolés
  • de développer l’autonomie, les personnes réapprennent à prendre soin d’elles et de leur logement

Gestion :

Un comité de pilotage constitué de l’Udaf, le CHS de Pierrefeu et l’Unafam du Var s’assure de la pérennité du dispositif.

La gestion administrative et financière est assurée par la coordinatrice salariée de l’UDAF

Une convention a été signée entre une association d’aide à domicile du Var («l’aide aux mères et familles à domicile du Var») et l’UDAF, pour assurer la présence dans la continuité des gouvernantes.

 

FINANCEMENT

Les résidents sont bénéficiaires de l’allocation logement qui avec leur AAH, couvre leur loyer et frais de vie courante

Le salaire de la gouvernante est pris sur la PCH de chaque résident (30 à 40 heures / mois).Le salaire de la coordinatrice est pris en charge par une subvention exceptionnelle du CD du Var, et depuis 2015 l’ARS PACA soutient le dispositif, par un financement annuel de 1250 € par place.

POINTS DE VIGILANCE

Obtenir la PCH pour chaque personne

Attention à l’éloignement de centres villes sans moyen de transport et des animations possibles.

EVALUATION

En 6 ans, au VAL 17 personnes sont passées par ce dispositif (1 présente depuis le début).et 10 à Saint-Maximin. Les départs sont décidés d’un commun accord – souvent les anciens résidants gardent des liens avec ceux qui sont restés.

On observe une réduction des hospitalisations

REPRODUCTIBILITE

Ce type de dispositif pourrait être reproduit dans toutes les régions où le marché de la location n’est pas trop tendu. Il reste à sécuriser le financement du fonctionnement, bien que celui-ci soit très modeste

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

Dispositif économe des deniers publics mais qui nécessite beaucoup de pugnacité pour arriver à faire bénéficier de la PCH aide humaine les personnes malades psychiques qui en ont besoin.