Résidence Plurielle « 69 »

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

Domicile collectif Etablissement relevant du Code de l’Action Sociale et des Familles (CASF).

NOM

Résidence Plurielle

Gestionnaire ADAPEI 69

Contact : Mail : vbilli@adapei69.fr

Tel : 04 82 53 68 00 Mail : residence-plurielle@adapei69.fr

LOCALISATION

TASSIN LA DEMI -LUNE (Rhône)

5 rue Georges Perret

69160 TASSIN LA DEMI-LUNE

OBJECTIFS

Le domicile collectif propose une vie en appartement individuel sur le site avec un accompagnement individualisé et des actions collectives dans des locaux dédiés.

ORIGINE DU DISPOSITIF

Partenariat ADAPEI / UNAFAM / ARHM (Association qui gère des établissements et services sanitaires et médico-sociaux dans le champ de la psychiatrie).

DATE DE MISE EN OEUVRE

Novembre 2013

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

Accompagnement éducatif permanent et de proximité des résidents avec la présence quotidienne de travailleurs sociaux et d’un veilleur de nuit.

8 ETP

PUBLIC VISE

Personnes en situation de handicap psychique et en situation de handicap mental.

CAPACITE D'ACCUEIL

26 en situation de handicap psychique et 26 en situation de handicap mental.

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

La résidence comprend 2 entités distinctes composées chacune de 26 appartements :

  • L’une de 26 personnes en situation de handicap mental léger dont le degré d’autonomie leur permet d’envisager une vie en appartement individuel mais avec un suivi éducatif moins soutenu qu’en foyer.
  • L’autre de 26 personnes en situation de handicap psychique possédant de grandes possibilités de vie autonome mais ressentant des difficultés à gérer leur solitude et leurs angoisses.  

Démarche de diversification des modes d’accompagnement pour tenir compte des potentialités et des projets de chacun des résidents qui est une personne unique.

Rencontres de la personne avant l’admission ainsi que son réseau social et de soins.

Période de préparation à l’emménagement avec la personne et son réseau.

Signature d’un DIPC (document individuel de prise en charge) puis avenant projet individualisé.

Signature d’un contrat d’accompagnement et de soins avec la personne et son lieu de soins (convention avec les trois hôpitaux spécialisés).

Soutien individuel hebdomadaire et plus si besoin au domicile, dans les bureaux, à l’extérieur.

Proposition d’actions collectives pour développer la vie citoyenne, pour l’inclusion dans la cité, pour lutter contre l’isolement (actions d’apprentissage, vie culturelle, sportive…) – En plus, « Espace pluriel » qui est un lieu d’accompagnement spécifique à destination des usagers de la résidence en complément de l’accompagnement individuel et collectif proposé dans le cadre de la résidence – animation par un mi-temps d’infirmier détaché par le CH Saint Jean de Dieu (spécialisé en psychiatrie).

Présence 24h et 365 j : veille sociale en journée et veilleur la nuit.

La personne peut rester tant que ses capacités physiques, mentales et psychiques lui permettent une vie harmonieuse en appartement avec aide. Ce peut être le tremplin pour accéder à une vie autonome.

Respect du règlement de fonctionnement.

Evolution et souhait de la personne d’habiter en milieu ordinaire ou autre institution.

FINANCEMENT

La résidence est dans le champ de l’aide sociale du département – elle est un domicile collectif dans lequel la personne handicapée assume les dépenses inhérentes à la vie dans un appartement (logement-alimentation-habillement-loisirs-déplacement-santé…) avec possibilité de financement par la PCH – le département ne finançant que les frais de l’accompagnement médico-social.

POINTS DE VIGILANCE

Capacité à se gérer en appartement, à vivre seul, à faire appel au service.

Maladie stabilisée.

Absence de volonté ou de capacités à prendre en charge son quotidien, de continuer les soins (pour les personnes en situation de handicap psychique).

EVALUATION

Interne en 2016

REPRODUCTIBILITE

Oui mais une structure plus petite est conseillée au regard des contraintes bâtiment et sécurité incendie

(bâtiment soumis à la réglementation des ERP (établissements recevant du public) car capacité d’hébergement supérieure à 20).

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

Exemple intéressant de partenariat ADAPEI – UNAFAM pour une mixité sauvegardant toutefois 2 entités de logements en regard de la spécificité de chaque handicap – mais une certaine lourdeur de la structure, liée au nombre important de logements.