Résidence Bois Colombe « 44 »

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

Résidence-Accueil éclatée

NOM

Résidence Bois Colombe

Gestionnaire : ADMR-ADES

Contact : Séverine Fauchard Tél. : 02 40 40 97 52

LOCALISATION

ORVAULT (Loire-Atlantique)

25 rue du Bois colombe 44700 ORVAULT

OBJECTIFS

Par le logement adapté, permettre pour chacune des personnes d’acquérir une autonomie avec des modalités d’accompagnement adapté.

ORIGINE DU DISPOSITIF

Mobilisation de l’UNAFAM 44 et de deux secteurs psychiatriques.

DATE DE MISE EN OEUVRE

2006

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

1,7 ETP de travailleur social pour 15 .résidents.

PUBLIC VISE

Personnes en situation de handicap psychique.

CAPACITE D'ACCUEIL

15

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

Ensemble immobilier :

Un grand pavillon avec locaux communs, trois appartements. Les autres sont repartis à proximité (10 mn de transports en commun)

 

Admissions et sorties :

Il est possible de visiter plusieurs fois ce lieu avant que la personne puisse prendre sa décision

La commission d’admission est composée de « regard croisés » professionnels de la psychiatrie non médecin, UNAFAM, professionnels de la structure et direction de l’association gestionnaire. C’est cette instance et non le gestionnaire qui a le pouvoir de décision. La personne y est entendue, Un dialogue s’instaure avec elle pour évoquer son projet.

Les départs des personnes se déroulent au gré du projet de chacun. Pour des situations qui ne semblent plus correspondre aux objectifs de la structure, il est prévu un examen par la commission de suivi. Fait très important la personne continue d’être suivie (même hors structure) jusqu’à ce qu’un relais ait été pris pour son projet. (il s’agit ici d’une position de principe de l’association gestionnaire)

Une convention a été signée en 2005 entre le CHU de Nantes, l’association gestionnaire, la Cohésion Sociale et la Délégation UNAFAM 44.

Accompagnement :

Le mode de vie pour les personnes accueillies est basé sur 80 % de vie « d’une façon autonome » et 20 % de vie collective. Ceci implique que chacun accepte les conditions proposées.

L’équipe de professionnels assure une présence régulière auprès des résidents et peut si nécessaire intervenir auprès des personnes à leur domicile.

Mais cette structure s’adresse à des personnes possédant la capacité de vivre seul et de se « débrouiller »au quotidien. Le temps d’accompagnement ne permet pas de répondre à tous les besoins des résidents. Des services spécifiques d’accompagnement sont parfois nécessaires.

Un représentant des familles au sein du CA de l’association gestionnaire permet de défendre l’accompagnement des personnes en situation de handicap psychique dans les orientations de l’association gestionnaire.

FINANCEMENT

DDJSCS 44

Financement de 16 € (est inchangé depuis 2006)

POINTS DE VIGILANCE

Des relations construites avec les professionnels de la psychiatrie sont indispensables pour un bon suivi des résidents.

EVALUATION

Consultation individuelle des résidents faite de façon informelle.

Deux réunions par an du Conseil de Vie Sociale.

REPRODUCTIBILITE

Oui

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

L’intérêt de ce dispositif, au demeurant classique, réside dans le fait d’utiliser des appartements éclatés qui ne nécessite pas de mobiliser les fonds ministériels du logement aidé.

Par contre, la dispersion des logements peut induire une contrainte de temps supplémentaire pour l’animation collective et individuelle.

Remarquons aussi que le montant de l’aide financière de la DGCS gelé depuis plus de 10 ans soit 16 € par jour et par personne pose un problème réel sur la capacité des gestionnaires à assurer une animation de qualité avec du personnel stable et en quantité suffisante.

Il serait urgent de réviser ce montant, au nom du respect des professionnels et des personnes malades psychiques.