HEBAC « 44 »

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

Dispositif proche des résidences accueil

(art L.344-1 CASF)

NOM

« HEBAC » Hébergement accompagné – Jonquilles et Primevères

 Gestionnaire ADES – ADMR

Contact : Sylvain LETORT 06 71 13 71 91

LOCALISATION

NANTES (Loire-Atlantique)

Les Jonquilles,» 6 avenue d’Assise 44300 Nantes 0240407609 (8 places)

Les Primevères 91 route de Vertou 44200 Nantes 0251792113 (7places)

OBJECTIFS

Assurer l’accompagnement des personnes en situation de handicap psychique à partir de leur vie quotidienne.

ORIGINE DU DISPOSITIF

Une association de parents (aujourd’hui dissoute) Esperance 44, a acheté progressivement ces deux pavillons (1988 et 2004). Depuis ceux-ci ont été « vendus » à un bailleur social et la structure a été confiée à un gestionnaire ADMR-ADES (2008)

DATE DE MISE EN OEUVRE

1988 et 2004. Nouvelle formule en 2008.

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

0,80 ETP responsable de structure

1.80 ETP Présence en journée de 2 AMP sur le site « Jonquilles » et 2 ETP AMP sur le site « Primevères » du lundi au vendredi.

PUBLIC VISE

Personnes en situation de handicap psychique

CAPACITE D'ACCUEIL

15

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

Deux pavillons où les personnes ont chacune leur chambre et des espaces communs.

Le professionnel présent travaille au soutien quotidien de chacun, et assure une présence rassurante pour la gestion de sa journée. (gestion des menus, réalisation en commun des courses, des repas, surveillance de l’hygiène, dépenses quotidiennes, lavage du linge…)

En même temps création d’un partenariat avec les réseaux du voisinage Quand cela est possible, il est travaillé à l’insertion de la personne dans les réseaux en proximité (centres sociaux, expositions diverses…) Les divers services qui continuent d’accompagner les personnes (place importante du soin et des mesures de protection juridique)

Pas de durée maximum de séjour. Le turn-over est très peu important. (en moyenne un départ et une arrivée en 2 ans)

Une commission d’admission « regard croisé »avec un partenariat UNAFAM et gestionnaire de structure.

Un CVS avec des représentants des résidents, des salariés, et de l’UNAFAM (trois rencontres par an)

La philosophie des départs est la même que celle de la résidence accueil, c’est-à-dire une réflexion collective préalable ADES/UNAFAM, si la situation de la personne ne correspond plus aux objectifs de la structure et il est assuré un suivi de la personne (même si cette dernière n’est plus hébergée et bien sûr si cette mesure est souhaitée) jusqu’au moment où elle a trouvé un relais.

Il existe aussi une approche plus collective : séjour du groupe en gite au bord de la mer deux fois par an (avec présence renforcée de professionnels et des bénévoles UNAFAM) sorties aux spectacles…

Un bénévole UNAFAM sur chaque site « passe du temps » avec les résidents, le samedi AM pour « les jonquilles » et plutôt le mercredi pour « les primevères ». Présence travaillée avec les professionnels.

FINANCEMENT

Double financement

Prix de journée DDCS : 16 € par jour et par résident

Prix de journée Département : 22.43 € par jour et par résident

POINTS DE VIGILANCE

Nécessité d’obtenir l’accord annuel des financeurs.

EVALUATION

Les évaluations et enquêtes réalisées auprès des résidents sont satisfaisantes.

Les résidents souhaiteraient un sanitaire et une salle de bain privative.

Les résidents demandent toujours plus d’encadrement

A noter, un comité de suivi annuel entre gestionnaire de structure et des représentants de l’UNAFAM, ceci pour une présentation du rapport d’activité et débat autour de la qualité de l’accompagnement des personnes (cf. convention signée entre ADES- ADMR et la délégation UNAFAM).

REPRODUCTIBILITE

Oui, sous condition du financement du Conseil Départemental.

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

Dispositif efficace pour des personnes qui ont besoin d’un étayage important.

Son ancienneté a permis de négocier avec l’Etat et le Conseil Départemental des financements stables et simples même s’ils doivent être renégociés chaque année.