ESPLOR « 73 »

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

Cellule de Coordination, Accompagnement et gestion intersectorielle d’appartements à l’initiative de la Psychiatrie publique de la Savoie.

NOM

ESPLOR (Equipe de Soutien Pour le Logement Orientée vers le Rétablissement)

E = équipe mobile – S = soutien dans le milieu de vie – P = pour un accompagnement individuel (soin – éducation) – L = accompagnement dans le logement – O = orientation vers le travail en réseau avec les partenaires dans la cité – R = agir pour le rétablissement en aidant la personne à retrouver son pouvoir d’agir par le travail et la formation et l’aider à retrouver l’espoir dans la cité.

Contact au Centre spécialisé de la Savoie à Bassens :

Marie-Joëlle CORTEMBERT Tel : 04 79 60 32 16

Mail : mj.cortembert@chs-savoie.fr

LOCALISATION

BASSENS (Savoie)

Centre Hospitalier Spécialisé de la Savoie à 73000 BASSENS

OBJECTIFS

Mettre en place une coordination et une gestion intersectorielle des appartements : disposer d’une vision globale des disponibilités et homogénéiser l’équipe qui intervient. – La mise en place d’une équipe de coordination et une gestion intersectorielle des appartements afin d’optimiser le dispositif et de le développer à l’ensemble du département de la Savoie est alors envisagée.

ORIGINE DU DISPOSITIF

Alternative à l’hospitalisation intersectorielle

Développer le logement sur le département

DATE DE MISE EN OEUVRE

1er octobre 2014

PROFESSIONNELS IMPLIQUES

Psychiatre coordinateur, 4,9 ETP infirmiers, 2 ETP éducateurs, 1 ETP chargée de mission locative, 0,55 secrétaire, 0,50 cadre de santé, 1 cadre supérieur de santé (0,40 ETP Psychiatre et 1 ETP éducateur financés par l’ARS – le financement du surplus de l’équipe résulte du déploiement du personnel du Centre Hospitalier Spécialisé).

0,75 ETP en 2017 médiateur de santé pair

PUBLIC VISE

Adultes hospitalisés avec troubles psychotiques graves et troubles bipolaires.

CAPACITE D'ACCUEIL

File active de 74 personnes en 2015

File active de 90 personnes en 2016

DESCRIPTIF DU DISPOSITIF

Personnes hospitalisées avec troubles psychotiques graves et troubles bipolaires

 – une commission/mois – rencontre avec la personne : médecin, infirmiers ou éducateurs – outil d’évaluation ELADEB – si dossier accepté, synthèse avec toutes les personnes entourant la personne – choix de logement (logement associatif collectif ou individuel, logement bail glissant, logement en nom propre) – Chargé de mission locative rencontre la personne et élabore une fiche logement en fonction de ses demandes et de ses ressources – intégration accompagnée par 2 co-pilotes (professionnels).

Rôle et Missions de l’Equipe transversale d’accompagnement vers le logement en collaboration avec les secteurs

Rôle : Proposer un accompagnement pour permettre un accès au logement à la demande des secteurs du pôle adulte.

Missions :

  • Accompagnement personnalisé vers le logement de droit commun sur une période maximale de 3 ans.
  • Attribution d’appartements associatifs individuels ou collectifs gérés par l’Association Transition.
  • Soutien au rétablissement et à la citoyenneté.
  • Fin de l’accompagnement :°
  • Choix : Bail glissant individuel -glissement au bout d’1 an + 6 mois/1 an de suivi après glissement. Autre dispositif.
  • Bail en nom propre avec suivi sur 1 an.
  • ° Durée : 3 ans maximum

Important : il n’est pas question de se substituer au secteur d’origine mais ESPLOR est là, en plus pendant un temps donné.

FINANCEMENT

Les appartements associatifs sont gérés par l’association Transition qui sous loue aux personnes

Les appartements en baux glissants (1 an)

Les appartements en nom propre gérés par le locataire et les organismes de tutelle

Le CHS finance l’Association Transition qui dispose d’une secrétaire comptable et d’un budget pour les sorties des patients, les séjours thérapeutiques, la prestation logistique dont la gestion des appartements (recrutement d’un chargé de gestion locative) – Les réunions ont lieu avec les professionnels de tous les secteurs et toutes catégories de professionnels.

POINTS DE VIGILANCE

L’appartement collectif est de moins en moins demandé par les usagers

Ils souhaitent vivre seul. Mais les vacances de place ont un coût financier pour l’association.

EVALUATION

L’attente de l’ARS est d’attribuer 80 places aux usagers sur tout le département

En 2015 : file active de 74 personnes

REPRODUCTIBILITE

  • Attribution d’appartement associatif individuel (Bail Associatif Glissant) ou collectif (Bail Associatif Permanent) via l’association Transition
  • Accompagnement vers un logement de droit commun (Baux d’Habitation en Nom Propre) via les bailleurs sociaux ou privés
  • Optimisation de la gestion locative des appartements associatifs
  • Proposition réactive d’alternative d’aval à l’hospitalisation
  • Soutien au rétablissement et à la citoyenneté

Participation au Conseil Locaux de Santé Mentale

LE POINT DE VUE DE L'UNAFAM

Décloisonnement des secteurs en matière d’accès et de maintien dans le logement. Cette organisation induit un dispositif efficace et qui correspond aux besoins des personnes sortant d’hospitalisation prolongée. .

L’équipe semble très investie, y compris dans l’accompagnement quotidien.