ESAT CISP Jean CAURANT / Espérance Hauts-de-Seine (EHS)

DATE DE PUBLICATION

2018

TYPE

ESAT de transition

NOM

ESAT CISP Jean CAURANT / Espérance Hauts-de-Seine (EHS)

LOCALISATION

2 rue Pablo Neruda, 92220 Bagneux

tel 01 47 46 01 50 / siege@ehsasso.com ou jp.sorriaux@ehsasso.com

www.ehsasso.com

ACTEURS

L’encadrement de l’ESAT (12,75 ETP au budget de l’Etat) est constitué de :

  • 1 directeur
  • 1 éducateur spécialisé
  • 1 responsable d’atelier
  • 1 responsable d’insertion et 1 chargée d’insertion, en relation avec les partenaires du médico-social
  • 1 psychiatre (0,5 ETP)
  • 1 pôle administratif (comptabilité, secrétariat)
  • 1 équipe de moniteurs professionnels (CAP et BTS)

DATE DE MISE EN OEUVRE

6 novembre 1984

CIBLE / OBJECTIFS

Personnes reconnues « adulte handicapé » au titre de troubles psychiques, stabilisés par des traitements et adressés à l’établissement pour se ré-entraîner au travail, définir un projet professionnel et mener à bien une orientation professionnelle autant que possible en milieu ordinaire de travail.

NOMBRE DE PERSONNES HANDICAPEES

Agrément pour 43 personnes, porté à 55 au 1er janvier 2016.

100% handicap psychique

Très peu de temps partiel, essentiellement en début de parcours

DESCRIPTION DETAILLEE DU DISPOSITIF

La particularité de l’ESAT Jean CAURANT est d’être dotée d’un pôle Insertion qui propose un parcours de trois ans en vue d’un retour à l’emploi en milieu de travail ordinaire. Durant ce cursus, l’établissement propose aux travailleurs un suivi personnalisé, de l’élaboration de leur projet professionnel jusqu’à sa concrétisation :

  • travail dans l’un des trois ateliers (Tertiaire / Jardins et Espaces Verts / Restauration)
  • aide à la définition d’un projet professionnel
  • évaluation régulière (tous les 6 mois)
  • expériences en entreprises (Contrats de Mise à Disposition – CMD, stages)
  • actions de soutien et d’accompagnement
  • accompagnement à la recherche d’emploi jusqu’à son obtention.

 

Formation /sensibilisation du personnel

Plan de formation avec intervenants externes (comment travailler avec l’alcoolisme, travail avec les familles, remédiation cognitive, …)

Formation permanente en interne par le psychiatre

 

Valorisation des compétences de la Personne Handicapée (PH)

Les activités proposées demandent une autonomie importante de la personne.

 

Adaptation du temps de travail de la PH

Le plein temps est préféré, pas seulement pour des raisons d’organisation, mais parce que l’activité est bénéfique pour la personne. Au début certaines personnes demandent un temps partiel, mais l’expérience montre qu’avec le temps, leur état s’améliore, à traitement et posologie inchangés, et qu’elles peuvent suivre à temps plein.

 

Prise en compte de la variabilité de l’état de la PH

L’ESAT n’est pas un lieu de soins. La personne est dirigée vers les services de soins externes avec lesquels elle doit avoir maintenu le contact, en prévision de la sortie.

 

Aménagements du poste de travail et du service

Un référent est sensibilisé chez l’employeur lors des stages et des mises à disposition

 

Accompagnement en interne de la PH, Préparation à la suite du parcours

Le Service Insertion propose aux travailleurs un accompagnement personnalisé dans l’élaboration de leur projet professionnel en vue d’une réinsertion en milieu ordinaire. Cet accompagnement individualisé se fait à travers :

  • Les Evaluations, qui ont lieu tous les six mois grâce à une grille, remplie par le moniteur et par le travailleur, prenant en compte les compétences socioprofessionnelles et techniques. Ces évaluations ont pour objectifs de mesurer l’évolution des compétences et des aptitudes et d’établir un plan de formation individuel visant à atteindre l’objectif professionnel. A chaque étape les objectifs sont ajustés un peu au-dessus du niveau déjà acquis afin de faire progresser la PH sans la décourager
  • Les Ateliers d’Aide et de Soutien : ils portent sur des thèmes variés et peuvent être ponctuels ou réguliers comme l’atelier TRE, techniques de recherche d’emploi, (rédaction de CV, lettre de motivation, réponse aux offres d’emploi, etc.), les ateliers qui portent sur les outils de la communication, ateliers vidéo et coaching dont l’objectif est de travailler l’expression orale, les simulations d’entretien d’embauche et la participation à l’atelier espace emploi, un module de remédiation cognitive (IPT)
  • Les Stages : ils ont pour objectifs de valider les compétences acquises, ou de découvrir par une mise en situation un métier vers lequel pourrait se diriger le travailleur. Les stages sont proposés en fonction de l’avancement du projet professionnel de chaque travailleur. Ils sont validés par un bilan de stage établi avec l’entreprise, le service insertion et le stagiaire.
    • Stage de découverte ou d’observation (2 semaines).
    • Stage de validation de projet professionnel (3 semaines).
    • Stage de validation des acquis professionnels (1 mois).
    • Stage de pré embauche (1 à 2 mois).

Accompagnement en externe de la PH, de l’employeur

Le service insertion reste en contact avec le travailleur et son employeur lorsqu’il est en stage ou mis à disposition. Cet accompagnement continue après la sortie de l’ESAT. Mais son financement n’est plus assuré depuis la fin du dispositif PASMO (2009-2011).

 

Efficacité du dispositif

En 2015, 10 personnes (environ 25% de l’effectif) ont accédé à un contrat en milieu ordinaire dans le cadre ou non du statut de personne handicapée ; 6 personnes ont été réorientées (milieu protégé, soins, …)

Les ateliers semblent particulièrement efficaces pour préparer les travailleurs au milieu ordinaire.

LIMITES

L’accompagnement après la sortie de l’ESAT est officiellement limité à un an selon les dispositions réglementaires car non financé, mais à la demande dans les faits.