Unité locale d’intervention de crise et d’évaluation (ULICE)

CIBLE / INDICATION

Personnes en situation de crise Toutes situations de crise hormis l’urgence vitale

OBJECTIFS DU DISPOSITIF

Proposer un suivi ambulatoire sur le temps de crise et favoriser l’accès aux soins
Proposer une alternative à l’hospitalisation (hors des situations d’urgence)
Bâtir un projet de soin
Soutenir l’entourage

DESCRIPTION DE LA PRATIQUE

Intervention à la demande de :

  • proche du malade : famille, professionnels médicaux, sociaux … entourage impliqué
  • réseau : SAMU– services d’urgences – CMP – Médecins généralistes

 

Dans un premier temps, recueil d’informations par téléphone, évaluation visant à préciser les difficultés rencontrées (malade, entourage)

 

Dans un 2e temps (si décision d’intervention), prise en charge réalisée par un binôme de soignants, sur une période limitée (suivi intensif)

 

Les interventions ont lieu : dans les locaux d’Ulice ou à domicile ou chez les partenaires sociaux ou médicaux ou dans n’importe quel lieu où l’on peut réaliser un entretien

 

Le lieu est défini au cas par cas.

 

Orientation et relais avec les structures existantes (CMP, médecins, infirmiers …) et si nécessaire organisation d’une hospitalisation ciblée

 

Orientation en fin de prise en charge en 2014

  • suivi ambulatoire 67 %
  • hospitalisation 5 %
  • prise en charge interrompue 15 %
  • aucune orientation 13 %

 

La prise en charge se fait par des entretiens d’inspiration systémique, visant à soutenir l’usager et son entourage ainsi qu’à dégager les implications relationnelles des personnes concernées (s’appuyer sur les relations effectives entre les personnes pour les aider et plus généralement les aider à aider)

 

Mobilisation, aussi des professionnels autour du malade (médecin généraliste, psychiatre, réseau social …)

 

Organisation :

Ouverture jours ouvrables de 9h à 18h30
Réactivité à la demande, d’une journée maximum
Durée de suivi 2 mois ou 10 entretiens – période renouvelable chaque semaine réunion de synthèse de l’équipe, pour faire le point sur les situations

 

Formation d’acteurs de première ligne

ACTEURS ET TEMPS PROFESSIONNEL

1 Psychiatre hospitalier à mi-temps (0,4 TP)
1 interne
5 infirmiers
1 secrétaire

AVIS DES BÉNÉFICIAIRES

À partir de la thèse de C. Chauvin réalisée en 2013 (patients de 2012), on note que :

  • La satisfaction des patients est en rapport avec les qualités humaines et professionnelles des personnels, leur disponibilité, la rapidité d’intervention, l’intensité du suivi, la mobilité, la pluridisciplinarité
  • Les sujets de satisfactions de l’entourage sont sur les mêmes points, auxquels il faut ajouter, le travail avec l’entourage

DONNÉES QUANTITATIVES

File active en 2012 : 196 patients
File active en 2013 : 206 patients
File active en 2014 : 271 patients (dont 21% de moins de 25 ans)

COÛT

En personnel en 2014 : 360.000 €

LIEN AVEC LES AIDANTS

Suivi en impliquant les aidants
Lien étroit avec la délégation UNAFAM des Bouches du Rhône

DIFFICULTÉS ET PROBLÉMATIQUES

Amplitude horaire : pas d’accueil téléphonique le soir, ni le WE et jours fériés
La pertinence de ce modèle d’intervention de crise et les équipes qui y font référence (labélisées sous le terme de «Intensive Community Treatment», ICT) nécessitent de fournir une réponse 24h/24

LIEU DE SOIN ETABLISSEMENT DE RATTACHEMENT

Équipe du Pôle Universitaire de psychiatrie de l’AP-HM
Hôpital de la conception à Marseille CHU – locaux à l’extérieur
À domicile, dans les locaux D’ULICE, chez les partenaires sociaux ou médicaux

TERRITOIRE CONCERNÉ

Structure intersectorielle à Marseille du 1er au 12e arrondissement (600.000 habitants)

DATE DE MISE EN ŒUVRE

Depuis fin 2008